Conseils de lecture

L'amant de Janis Joplin

Anne-Marie Métailié

19,80
par (Libraire)
9 décembre 2020

Un roman à découvrir !


Le grisbi, Trilogie

Trilogie

Simonin, Albert

Manufacture de livres

22,90
par (Libraire)
9 décembre 2020

Avis aux amateurs d’argot, de langue verte, d’expressions fleuris et de caïds à l’ancienne, Max le Menteur est de retour et il n’a pas la langue dans sa poche ! Avec « Le Grisbi », la Manufacture de Livres frappe un grand coup en nous offrant, dans un magnifique 3 en 1, la réédition de « Touchez pas au grisbi », « Le cave se rebiffe » et « Grisbi or not Grisbi ». Quel bonheur de retrouver le Paris des truands, des canailles et des petites frappes… leur code d’honneur et leurs mauvaises manières… Et l’amour de langue des faubourgs, surtout, dont on ne se lasse décidément pas… Et de toute manière, comme le dit si bien Max : « L’opinion du mitan sur mon compte, avec la mentalité qui y régnait maintenant, je m'en branlais éperdument : pour ce qui me restait à le fréquenter ! » A déguster sans modération !!!


Good-bye, Chicago 1928, Fin d'une époque

Fin d'une époque

Gallimard

17,00
par (Libraire)
7 décembre 2020

Cet hiver replongez vous avec délices dans le Chicago de la Prohibition avec ces très belles rééditions de « Goodbye Chicago, 1928 » et « Little Caesar » à la Série Noire. A l’instar de Hammett ou Chandler qui ont réussi à imposer la figure du détective ou du « privé » dans la littérature, William R. Burnett s’est imposé comme le promoteur de la « littérature de gangsters », une littérature vue, pensée, vécue, du point de vue des petites mains de la mafia, avec leurs mots, leurs sentiments, leur morale (si, si…) … Avec ces deux romans, c’est tout un univers, à la fois familier et suranné qui reprend corps au fil des pages… Un régal !


Little Caesar
17,50
par (Libraire)
7 décembre 2020

Cet hiver replongez vous avec délices dans le Chicago de la Prohibition avec ces très belles rééditions de « Goodbye Chicago, 1928 » et « Little Caesar » à la Série Noire. A l’instar de Hammett ou Chandler qui ont réussi à imposer la figure du détective ou du « privé » dans la littérature, William R. Burnett s’est imposé comme le promoteur de la « littérature de gangsters », une littérature vue, pensée, vécue, du point de vue des petites mains de la mafia, avec leurs mots, leurs sentiments, leur morale (si, si…) … Avec ces deux romans, c’est tout un univers, à la fois familier et suranné qui reprend corps au fil des pages… Un régal !


Mon vieux Guérif, Lettres et dédicaces pour collectionneurs avertis

Lettres et dédicaces pour collectionneurs avertis

La Grange Batelière

24,00
par (Libraire)
7 décembre 2020

Vous êtes fan de Nestor Burma et des nouveaux mystères deParis ? Vous allez vous plonger avec délices dans cette correspondance entretenue par Léo Malet avec François Guérif, fondateur des éditions Rivages et grand amateur de polar devant l’éternel. Au fil des échanges épistolaires, c’est une amitié entre deux passionnés de romans noirs que l’on découvre pages après pages, tout en découvrant avec délices les collages et fac similés envoyés par l’auteur chevronné au jeune éditeur passionné. Un beau témoignage sur deux hommes autour d’une amitié sans cesse renouvelée...