Le chemin des âmes / roman, roman

Joseph Boyden

Le Livre de poche

  • 24 août 2011

    En effet, ce roman parle des champs de bataille de la Première Guerre Mondiale ; en effet, ce livre parle de l'amitié entre deux garçons indiens du Canada.



    Mais ce que le résumé ne dit pas, c'est qu'il est également question de l'addiction à la morphine, et comment Xavier, pourtant un esprit fort, y succombe lui aussi.



    Il est encore question des traditions des Indiens du Canada, et c'est en cela que ce roman m'a touché. Comment certains individus se sont peu à peu fondus dans l'immigration anglaise et son alcool, et comment d'autres y ont résisté, perpétuant les traditions ancestrales : dialogues avec les esprits, hutte de suddation, animal totem...



    J'ai passé allègrement les paragraphes décrivant les batailles : un carnage inutile que la guerre. Ce qui m'a, en revanche, passionné, c'est l'amitié entre les deux hommes, enfants si semblables, mais dont l'un chasse pour se nourrir et l'autre pour le plaisir.



    Toutefois, l'auteur nous raconte les batailles en France dont les canadiens occupaient les tranchées, point de vue que l'on connait peu.



    Des hommes bons, des hommes obnubilés par le pouvoir, des hommes sous l'emprise de la morphine et d'autres encore lucides, l'humanité décrite par un oeil observateur et jamais lassant.



    C'est le premier roman de l'auteur, et j'ai été charmé par sa narration. Voici un écrivain qui sait raconter des histoires, un conteur.



    Pas un coup de coeur, malgré tout : trop de récit de guerre, mais qui n'altèrent en rien le plaisir de lire cette histoire de vies et d'âmes.



    L'image que je retiendrai :



    Celle de Niska, la Tante, qui ramène Neveu à la vie avec ses histoires.