Point de fuite, Thriller

Hee-Jae Kim

Matin calme

  • 3 mars 2022

    policier, Corée du Sud

    Un polar sud-coréen ; un nouvel éditeur : au final, un polar passionnant qui pose la question de l’identité.
    Choi Sun-woo, star du JT est retrouvée morte, nue et nuque brisée, chez un célèbre peintre. Comment une telle icône médiatique, épouse de Park Moon-hyun, lui-même héritier d’une des plus grosses fortunes du pays, a pu finir ainsi sa vie ? Tout porte à croire que cet artiste l’a enlevée pour la violenter avant de l’assassiner.
    Mais Seo In-ha, le peintre, raconte une toute autre histoire.
    J’ai aimé Ju-hee la procureur qui mène l’enquête. Sans mari et sans ses filles qui sont tous partis à Londres, elle aime se retrouver seule dans l’appartement pour réfléchir.
    J’ai aimé Seo In-ha qui m’a d’abord paru bien imbu de lui-même, calculateur, mais au final tellement amoureux.
    J’ai découvert une société corsetée menée par les dirigeants de puissantes sociétés qui édictent leurs volontés.
    J’ai frissonné lorsque Seo In-ha racontait ses ébats sulfureux qui choquent son auditoire.
    J’ai aimé Sun-woo, femme distante qui coche tous les critères de la femme belle, douce et travailleuse. Et qui sait que l’image qu’elle revoir ce n’est pas elle.
    Un polar efficace et dépaysant.
    L’image que je retiendrai :
    Celle du café americano qu’affectionne Seo In-ha et auquel la procureur prend goût.