Maggie Terry

Sarah Schulman

Actes Sud

  • par (Libraire)
    20 juillet 2021

    On a tous quelque chose en nous de Maggie Terry...

    [Des polars pour l’été] Rien de tel que l’été pour découvrir de nouveaux horizons littéraires…

    GROS COUP DE COEUR pour #MaggieTerry de Sarah Schulman publié en mai aux @editionsinculte. Un retour magistral de cette autrice phare de la littérature #queer new-yorkaise dont ont on avait déjà adoré « Après Dolores » réédité chez les mêmes en 2017…

    Maggie Terry est une femme à la dérive. Fraîchement sortie de désintox (après quelques années d’isolement), cette ex-flique vient d’être recrutée comme assistante détective dans un cabinet renommé où elle peine à trouver ses marques. Obnubilée par la mort de son ex coéquipier et par la séparation forcée forcée avec son ex-compagne qui la prive de sa petite fille, Maggie fréquente assidûment les réunions des Alcooliques et Narcotiques Anonymes et essaye d’avancer à grand peine dans un monde qu’elle ne comprend pas et dans une ville qu’elle ne reconnait plus…

    Avec en toile de fond la victoire encore fraîche (et angoissante) de l’agent Orange (i.e. Donald Trump qui en prend régulièrement pour son grade ) et la gentrification du quartier de Chelsea, à Manhattan Ouest, où les commerces traditionnels dés émigrés allemands disparaissent les uns après les autres sous les coups de la spéculation immobilière, ce roman de Sarah Schulman est une petite pétite sensible et acérée dans lequel on se plongera avec délice, et dont les personnages nous habiteront longtemps...

    Roman d’enquête assez traditionnel, mais rudement bien mené (Maggie est engagée pour résoudre le mystère qui entoure le meurtre de Jamie Wagner, actrice de second rôle retrouvée étranglée à son domicile), #MaggieTerry est aussi un roman d’époque et d’ambiance dans lequel on se plongera avec fascination et délice.

    Comme dans les romans de Paul Auster (adaptés par Wayne Wang), on apprécie sans retenue ces ambiances urbaines qui collent à la peau de Maggie et qui nous permettent d’entrevoir la réalité crue et fascinante de New-York, et de ses ombres d’humanité qui la peuplent et s’y débattent, loin, très loin des clichés de la ville monde et tentaculaire, mais si proche de nous en vérité…

    Et c’est bien pour cela qu’il faut s’empresser de lire ce petit chef d’oeuvre...