Kasso

Jacky Schwartzmann

Seuil

  • par (Libraire)
    17 juillet 2021

    Voir Besançon et mourir... de rire...

    Alors qu’il coule des jours paisibles à Marseille, Jacky (Toudic) se voit contraint de retourner dans sa ville natale pour s’occuper de sa vieille mère atteinte de la maladie d’Alzheimer. L’occasion de renouer avec son passé et quelques vieux copains à la destinée toute aussi improbable que la sienne.
    Car Jacky est un escroc, qui tire profit de sa ressemblance troublante avec Mathieu Kassovitz et de la naïveté de nombreux admirateurs qui n’hésitent pas à mettre la main à la poche en échange de quelques promesses… Jusqu’au jour où la machine s’enraye et où Jacky se trouve entraîné à l’insu de son plein gré dans une suite de péripéties rocambolesques qui pourraient bien tourner au drame. Mais c’est bien connu, dans ce genre d’histoires, « le plus important ce n’est pas la chute mais l’atterrissage »…
    Autant le dire tout de suite, si il y a des livres qui font du bien, surtout dans la période actuelle, celui-ci en fait partie. Le lecteur y retrouvera la plume acérée et l’humour acide de « Pension complète », mais aussi des passages plus tendres et parfois plus intimes comme dans « Mauvais couts ». Le tout accompagné d’une galerie de portraits hauts en couleurs et de personnages attachants, sans parler des clins d’oeil appuyés que l’auteur fait à Besac et à ses libraires...
    Si vous avez un coup de mou et besoin de vous faire du bien, foncez !


  • par (Libraire)
    18 mars 2021

    Originaire de Besançon Jacky Toudic doit y retourner pour s'occuper de sa mère atteinte d'un Alzheimer précoce et carabiné. Jacky ne travaille pas, il vit d'escroqueries, en utilisant sa ressemblance avec l'acteur Mathieu Kassovitz.
    Comme il doit payer beaucoup d'argent pour régler l'ehpad dans lequel vit sa mère, Jacky imagine une arnaque d'ampleur pour se faire beaucoup de pognon…
    Chez Jacky Schwartzmann, ça picole du grand cru dans une morgue et ça fume des joint avec sa daronne.
    Un roman noir très drôle, qui égratigne les cons et les puissants (qui parfois sont les 2 en même temps), avec des personnages pas piqués des hannetons (entre Elder, l'ami d'ami complotiste corse et la maman qui fume des pétards et qui croit que son fils est Nagui), qui ne sont pas sans rappeler ceux d'Hannelore Cayre (La daronne, Commis d'office). Jubilatoire !


  • par (Libraire)
    8 mars 2021

    Jacky Toudic est escroc professionnel : depuis des années, il se fait passer pour l'acteur Mathieu Kassovitz, à qui il ressemble au point que sa propre mère les confonde. Il profite donc de cette apparente célébrité pour gruger les bonnes personnes et accumuler un beau pactole.
    Mais aujourd'hui, contraint de retourner à Besançon, sa ville natale, pour s'occuper de sa mère, il va se lancer dans le coup du siècle : produire La Haine 2.
    Dans un style renversant et cynique, Jacky Schwartzmann délivre un portrait caustique de Besançon, des maisons de retraite, du milieu du cinéma... Bref, tout y passe et cela donne un roman noir jouissif qui vous fera rire autant qu'il vous déstabilisera !