L'Affaire Isobel Vine

Tony Cavanaugh

Sonatine éditions

  • par (Libraire)
    16 septembre 2017

    Magistral et incisif

    Vous rêvez de sortir des sentiers battus de la littérature policière et d’y découvrir un nouvel auteur ? De lire un excellent policier ?
    Prenez celui-ci, vous ne serez pas déçu.
    Sylvie Jeanne, lectrice.

    Au regard de Darian Richards, Melbourne n’est pas uniquement la capitale sportive et culturelle de l’Australie, elle est aussi une ville redoutable, dangereuse, porteuse de crimes et de faits divers dramatiques. Il ne peut pas y déambuler sans qu’une histoire terrible ne lui revienne en mémoire.
    Marqué au fer rouge par un passé douloureux, il n’hésite cependant pas à quitter sa retraite anticipée au bord d’un lac pour mener l’enquête « sensible » que lui propose le commissaire Copeland Walsh : résoudre une affaire, vieille de vingt-cinq ans.
    Classée sans suite, la mort d’Isobel Vine, une jeune fille retrouvée pendue à un crochet derrière une porte, doit être élucidée pour blanchir un ancien collège, Nick Racine, afin qu’il devienne le nouveau commissaire.

    Une enquête ardue de flic sur les flics. Elle correspond très bien à ce policier incorruptible, implacable, justicier.

    « J’ai abattu – même si exécuté serait peut-être un terme plus approprié – un certain nombre d’hommes en mon temps, et ils méritaient tous une mort prématurée, non parce que j’étais déterminé à me venger ou à faire justice, mais pour mettre un terme à leur capacité à anéantir la vie des autres. »

    Tels des chercheurs d’or, Darian Richards et son équipe, Maria et Isosceles, creusent. Ils retournent la terre malodorante des secrets, fouillent dans un terrain qu’ils savent miné, en prenant des gants.

    «Je ne pouvais pas m’imaginer demandant l’assistance du chef de la Criminelle, du chef de la brigade des stups, ou du commissaire assistant Racine, dont aucun ne voulait vraiment voir Stone, ce souvenir du passé, débarquer dans une salle d’interrogatoires du QG. »

    Une enquête passionnante, avec des rebondissements, une foule de suspects, une intrigue bien ficelée, une enquête qui sent le soufre et les règlements de comptes.

    Un roman addictif de 413 pages que l’on achève à regret. Une nouvelle façon de concevoir l’écriture d’un polar ? Je le pense.

    Une suite est à souhaiter.


  • 29 août 2017

    belle enquête

    J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à lire ce roman pour lequel j'avais eu à diverses occasions de très bons échos. La photo de couverture me plaisant bien, je n'ai pas hésité et j'ai eu raison. Il s'agit bien là d'un texte audacieux et parfaitement construit autour d'une enquête à deux (comme c'est souvent le cas) dans une ville que je ne connais pas (Melbourne), enfin bref, tout ce qui fait que l'on se lance dans une lecture avec enthousiasme.
    Inutile de résumer l'intrigue, d'autres l'ont fait (au risque, d'ailleurs, de dévoiler de nombreux indices) je vais simplement vous confirmer que vous serez souvent déconcertés et menés par le bout du nez dans les méandres du passé et du présent, à jouer de plusieurs suspects pour finalement découvrir une vérité très moche qui confirme bien la duplicité de l'être humain.
    N'hésitez pas à rejoindre le club des fans de l'auteur, cela en vaut la peine !


  • par (Libraire)
    8 avril 2017

    Si Michael Connelly était australien ...

    Parce qu'il a toujours été un flic droit , Darian Richards sort de sa retraite à la demande de son mentor, aujourd'hui chef de la police. Celui-ci le charge d'enquêter sur une affaire doublement délicate : d'une part, parce que vieille de 25 ans, et d'autre part, parce qu'elle implique des policiers.
    En effet, en 1990, au cours d'une soirée à laquelle participaient de jeunes recrues, Isobel Vine est retrouvée morte. Suicide, meurtre ou accident ? On ne sait pas, ou ne cherche pas à savoir. Mais aujourd'hui, une des ces jeunes recrues est en passe d'obtenir un poste haut placé... à condition que les squelettes restent dans le placard.
    Débute une enquête passionnante dans un Melbourne omniprésent : entre menaces et pressions, l'obstiné Darian sait qu'il approche de la vérité.. et quelle vérité ! A vous de la découvrir de ce roman palpitant, dans la lignée de Michael Connelly et de son héros, Bosch, flic justicier.